Une maison en bois au Danonce...

Une maison en bois au Danonce...

20/08/07 : que des bonnes nouvelles...

Aujourd'hui lundi, coups de fils à la chaîne. Et que des bonnes nouvelles...

EDF : je rappelle pour prendre RV avec un technicien, sensé se déplacer pour nous chiffrer les travaux de raccordement. Mais en fait, il faut d'abord remplir une demande écrite (les procédures ont du changer depuis le dernier appel !). On va donc attendre de recevoir ce fameux formulaire.

DDE : J'apelle pour me présenter et prendre la température : quel accueil est-il fait à notre projet ? Monsieur B. est rentré de congé, mais il n'a pas encore instruit la demande. Il jette un oeil tout en étant au télephone avec moi. A priori, pas de soucis... sauf que nous n'avons pas indiqué que Gérald est exploitant agricole, et que nous sollicitons un permis de construire pour être à proximité des bâtiments d'élevage ; et sauf que l'alimentation en eau se fait par un puit privé, et qu'il faut que l'eau soit potable pour que le permis soit accordé.

Pour l'assainissement autonome, un avis va être pris auprès de la communauté de communes, chargée du contrôle de ces systèmes...

Monsieur B. va normalement instruire la demande cette semaine, et nous renvoyer un courrier indiquant les pièces manquantes... (analyse d'eau, activité agricole et autres joyeusetés à découvrir...). On n'est pas prêt d'avoir notre permis...

eau potable : il faut donc que je fasse faire une analyse au plus vite. J'appelle les services de la DDASS : ils ne font pas d'analyse pour les privés, il faut voir avec un labo. J'en appelle un sur le champs : il faut passer chercher un bidon (à 50 km de chez nous, c'est ça les joies de la campagne !), et faire nous-même le prélevement (en suivant un protocole bien précis !), puis rapporter le bidon pour analyse. La tentation de triche est grande, mais NON, NOUS NE CEDERONS PAS...à la facilité de mettre de l'eau de l'adduction communale dans la fiole à analyser... Si l'eau se révèle potable, pas de problème : il suffit de renvoyer l'analyse à la DDE au plus vite, pour éviter de perdre trop de temps. Sinon, se rapprocher de la DDASS pour évaluer les systèmes à mettre en oeuvre...et seulement après revoir la DDE, qui soumettront le projet à ...la DDASS (là, je commence à m'y perdre un peu dans les cheminements administratifs, et je commence aussi à piétiner !).*

électricien Monsieur L. : il plenche sur le devis, il avait quelques précisions à nous demander. Le dévis sera prêt à 14 h 00...normalement...

Bref, que des démarches qui vont retarder l'obtention hypothétique de notre permis !



20/08/2007
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres