Une maison en bois au Danonce...

Une maison en bois au Danonce...

Chauffage : réflexion en cours...(15/03/08)

Au départ, nous étions parti sur un double système de chauffage : poêle à bois, avec appoint électrique (radiateurs à inertie).

Puis sur les conseils de nombreuses personnes, on s'intérroge sur l'intérêt de mettre un plancher chauffant dès le début (une fois le carrelage posé, il est difficilement imaginable de tout casser !), sans forcément installer un système de chauffage dans l'immédiat.

Puis finalement, autant faire quelque chose de complet dès le début. Donc nos réflexions portent aujourd'hui sur une pompe à chaleur aquathermale, ayant la chance d'avoir un puit existant, avec un débit suffisant (ce puit est peut être un peu trop éloigné de la maison, et nous devrions peut-être forer un autre puit, sachant qu'il n'y a pas besoin d'aller très loin - 6 ou 7 m- pour atteindre la nappe). Ce système de PAC sur nappe est le plus performant.

Nous en sommes aux rencontres avec des chauffagistes, et nous n'avons pas encore de devis ! Mais voici un descriptif sur le fonctionnement d'une telle installation (source : climamaison : http://www.climamaison.com/geothermie-pompe-a-chaleur.php?D=34 )

 

Notre environnement, le sol sous nos pieds, l’eau des nappes phréatiques, l’air qui nous entoure, stocke chaque jour l’énergie que nous dispense le soleil. Récupérer cette énergie gratuite et inépuisable et s’en servir pour le chauffage, c’est possible grâce à la pompe à chaleur.

La pompe à chaleur permet d’économiser les énergies fossiles comme le fioul ou le gaz et l'énergie électrique directe.
Il en existe plusieurs types, qui puisent la chaleur soit dans l’air (
PAC aérothermique), soit dans le sol (PAC géothermale) ou l’eau des nappes phréatiques (PAC aquathermale). C'est comme dans votre réfrigérateur, de la chaleur est puisée à l’intérieur de celui-ci, ce qui en abaisse la température, puis est rejetée à l’extérieur, dans l’air de la cuisine. Le petit bruit que vous entendez dans votre frigo est le compresseur électrique qui "comprime" un fluide dit réfrigérant qui a la capacité par ses changements d’état (gazeux/liquide) de transférer l’énergie frigorifique et calorifique.
Les pompes à chaleur fonctionnent selon le même principe, mais c’est l’environnement extérieur, sol, air ou eau, qui fournit la chaleur et l’intérieur du logement qui la récupère.
La pompe à chaleur puise donc les
calories dans cet environnement abondant et gratuit et les restitue au logement à un coût très économique. Cet équipement muni d’un compresseur électrique permet des économies d’énergies jusqu’à 70% par rapport à une solution classique de chauffage.
Le schéma ci-après montre le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur :



Source Promotelec

L’économie d’énergie est donc très conséquente par rapport à un système de chauffage électrique standard. Des pays - comme la Suède pourtant située dans l’Europe du Nord - se placent depuis des années aux premiers rangs des utilisateurs.



16/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres